Tel: 05 63 43 16 44

ISOLATION THERMIQUE EXTERIEURE - FACADIER

COMBLES - ENDUITS NEUF ET RENOVATION

1€ isolation

  • L'ISOLATION A 1€ CE QU'IL FAUT SAVOIR

    Bonjour à tous,

    Je m’appelle Matthieu LOUPIAS, je suis le gérant des sociétés ISOBAT et TARN ENERGIES et je suis en colère !

    En colère contre tous ces confrères, plus ou moins proches de chez nous, qui font n’importe quoi avec les aides de l’État et qui font croire aux clients des choses totalement inexistantes.

    Je vais essayer d’être le plus clair et simple possible. Voici les principales idées faussement reçues sur le sujet :

     

    1. Tout le monde a droit aux combles à 1€, c’est sans condition de revenu (faux)

     

    Que dit la loi POPE ? :

    Avant toute chose, il faut savoir qu’il existe bien une loi qui régit ce domaine d’activité. Il s’agit de la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique) qui stipule que toutes personnes habitant en France avec n’importe quel revenu fiscal de référence peut bénéficier d’une prime pour l’isolation des combles (10€ TTC du M² d’isolant posé) et pour l’isolation des sous faces de plancher (20€ TTC du M² posé) et, ce, qu’importe la nature, la couleur ou le type de produit utilisés.

    Cette prime peut être bonifiée pour les foyers dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un certain seuil fixé par les administrations françaises soit 20€ TTC le M² de combles perdus et 30€ TTC du M² d’isolant posé en sous face de plancher (c’est ce qu’on appelle les revenus « modestes » ou « très modestes »).

    Ces informations sont toutes vérifiables sur le site du gouvernement :  www.economie.gouv.fr

     

    1. Pourquoi certaines entreprises font les combles à 1€ sans justificatif d’éligibilité ? 

    Certaines entreprises peuvent se permettre de pratiquer les « 1€ » sans condition de revenu et ainsi de « perdre du bénéfice » parce qu’elles ont un gros volume de faisabilité. Elles achètent la marchandise à moindre coût vu leur gros volume et sous-traitent la main d’œuvre, économisant ainsi les charges salariales et patronales.

    1. Dois-je absolument demander l’éco-chèque ?

    Il existe une aide de la Région du nom de « Eco-chèque Logement » d’un montant de 1500€ (pour les personnes éligibles, toujours avec le revenu fiscal de référence mais avec un plafond déjà un peu plus haut). Pour en bénéficier, le client doit pouvoir justifier 25% d’économie d’énergie supplémentaire après les travaux d’isolation.

    Toutes les entreprises ont déjà une aide appelée CEE (Certificat d’économie d’énergie) qui permettent selon le revenu fiscal de référence de bénéficier des isolations des combles et des sous faces de plancher à 1€.

    En aucun cas, une entreprise ne doit vous demander en plus des aides CEE l’éco-chèque. En effet, cet éco-chèque est attribué à un logement pour des travaux de rénovations énergétiques, une seule fois pour votre habitation.

    Il ne sert à rien de cumuler les CEE et l’éco-chèque pour l’isolation des sous faces de plancher. Les entreprises pratiquant cette opération sont donc des entreprises peu scrupuleuses.

    Cet éco-chèque peut être aussi prévu pour d’autre type de travaux de rénovation énergétique (menuiserie, poêle à granulés, isolation par l’extérieur…).

    Une fois qu’il a été pris par une entreprise vous ne pouvez en avoir un autre, à moins d’attendre 5 ans de plus. Les entreprises qui font ça ne fraudent pas, mais prennent 1500 € de beurre sur les épinards, et tout cela grâce à la méconnaissance des clients, ce qui est à mon sens malhonnête.

     

    1. Les aides vont s’arrêter

    Si certains disent que les aides vont s’arrêter à la fin du mois, c’est totalement faux. C’est uniquement pour vous presser à passer commande. De source professionnelle, les aides ont été renouvelées pour un minimum de 3 ans.

     Aussi, sachez que tout démarchage téléphonique et publicitaire abusif concernant les aides ou l’isolation des combles est prohibé et punissable par la loi depuis le 04/06/2020.

    Les courriers ci-après sont le parfait exemple de prospection abusive et intensive. Ces entrepris

     

    1. Démarchage intempestif publicitaire

     

    es, sous couvert de références et numéros d’identifiant, vous incitent à les rappeler uniquement dans le but de récolter et de revendre vos coordonnées. Les sociétés achetant ces coordonnées vous démarchent par la suite.

    Voir photos ci-après. (Certaines zones ont été enlevées pour ne pas mettre en porte-à-faux notre client qui nous a gentiment transmis l’information).

     

     

     

    1. Ce qu’il ne faut pas accepter

     

    Pour les combles, il nous est très difficile de montrer des exemples de malfaçons photographiées car les angles de prise de vue sont complexes. Néanmoins, le minimum à avoir c’est une pige (marqueur gradué) de contrôle des hauteurs tous les 15 M² environ et un isolant soufflé d’aspect uniforme à la bonne hauteur.

    Pour les sous faces de plancher, il ne faut pas de vides, le tout uniforme et recouvert, pas ou le moins possible de tuyaux apparents, tous les luminaires bien raccordés et bien allongés.

    Ci-après le type d’exemples à ne pas accepter (faits par des soi-disant professionnels plus ou moins proches de chez nous), une honte pour le sérieux de notre métier. Si vous veniez quand même à les faire travailler, vérifiez et contrôlez leur réalisation. La confiance n’exclue pas le contrôle.

     

      

     

     

    Soyez vigilants et appelez-nous si vous avez le moindre doute. Nous sommes là aussi et surtout pour vous renseigner et vous guider professionnellement et consciencieusement.

     

     

     

Rss
Vidéo présentation ISOBAT